Connaissez-vous la Fondation Sunny D. Extrême?

Je collabore avec la fondation Sunny D. Extrême depuis déjà plusieurs mois à titre d’ambassadrice et j’avais envie de vous en parler plus en détails, d’abord parce que c’est une cause et une fondation qui me tiennent à cœur, mais surtout parce que plus que jamais, la différence qu’ils font auprès des personnes âgées est significative et a un impact positif dans la vie de milliers d’entre eux! Ayant la chance d’avoir encore l’une de mes grands-mamans près de moi, j’ai été en mesure de constater dans la dernière année à quel point la solitude et l’isolement pouvait affecter leur moral au quotidien et même leur santé… La pandémie et le confinement a malheureusement touché plusieurs personnes, dont les personnes âgées en résidence et en CHSLD, qui ont été privé de pratiquement tout contact. Ayant l’opportunité de faire quelque chose de concret pour égayer leur quotidien et de contribuer à ma façon à changer les choses pour le mieux, il allait de soi que je m’implique! Et que je vous invite aussi à le faire! Pour ma grand-maman, pour « ses amis » comme je dis toujours à Morgan et aussi, parce qu’on ne va pas se le cacher, les ainés de demain, ce sera nous… 


L’histoire derrière la fondation…

La Fondation Sunny D. Exrême a vu le jour en 2007, suite au décès accidentel de Sunny Desbiens. Son père Alain a voulu rendre hommage à son fils de 14 ans qui avait l’habitude de rendre service et de partager sa joie de vivre en s’impliquant dans sa communauté, tout comme Sunny le faisait. Aujourd’hui, la fondation est présente dans 8 régions, 70 municipalités, 37 centres d’hébergement et change le quotidien de 3 720 ainées grâce à l’implication de centaines de jeunes bénévoles âgées de 12 à 17 ans! Via leurs programmes Sunny Action et Pour garder les liens, de loin, la fondation travaille à briser l’isolement social de nos ainées! 


Le programme Sunny Action

Le Programme Sunny Action, créé en 2012, permet aux jeunes de 12 à 17 ans de vivre une expérience de bénévolat auprès des ainés en offrant 3h par semaine de leur temps  à un CHSLD de leur région pendant la saison estivale. En plus de divertir et stimuler les personnes âgées par leur présence, les jeunes bénévoles (qu’on appelle les « Sunny ») apportent une aide aux intervenants en loisirs des établissements pour aînés en participants à la réalisation de diverses activités. Le tout est évidemment très bien encadré par des intervenants! Jouer aux cartes, au bingo, discuter, écouter les histoires des ainés… rien de bien compliqué, mais qui fait tellement une différence!

Le programme Pour garder les liens, de loin

Avec la pandémie, les jeunes ne pouvant plus se déplacer à la rencontre des ainés, la fondation s’est adaptée en se tournant vers approche virtuelle avec le programme Pour garder les liens, de loin! On a donc invité les jeunes à créer des moments d’échanges sous formes de photos, dessins, vidéos, zoom (oui oui!)… Le tout a été acheminé dans les CHSLD et résidences pour aînés un peu partout au Québec! Vous êtes nombreuses d’ailleurs à m’avoir écrit pour me dire que vous aviez reçu des dessins dans le CHSLD où vous travaillez et à m’avoir témoigné à quel point ça rendait les ainés heureux! Morgan et moi avons d’ailleurs participé en envoyant des dessins à plusieurs reprises, notamment lors de Noël, de la St-Valentin et de Pâques!

Non seulement la fondation change le quotidien des ainées en faisant le pont entre les générations pour créer des liens privilégiés entre celles-ci et en brisant l’isolement des ainées, elle amène aussi les jeunes à devenir des citoyens engagés dans leur communauté et contribue au développement d’une collectivité où le souci de l’individu est au centre des priorités. Tout le monde est donc gagnant : les ainées évidemment, mais aussi les jeunes bénévoles (qui sont les citoyens de demain) qui en retirent des expériences des plus enrichissantes! 

Alors, si vous avez un jeune entre 12 et 17, vous pouvez lui proposer de devenir un Sunny! Vous trouverez tous les détails sur le site de la fondation! Et pour les plus jeunes (comme Morgan), n’hésitez pas à partager leurs dessins, photos, vidéos… ceux-ci seront transmis aux ainés par la fondation! Je trouve que c’est une très belle façon d’initier nos tout-petits à cette belle cause et de les conscientiser dès un jeune âge! En plus de vous permettre de faire profiter les autres de leurs tonnes dessins et bricolages ramenés de la garderie! 😛