Déjà 6 mois

Hé oui! Dans quelques jours, ça fera déjà 6 mois que j’ai donné naissance à Morgan! 6 mois que je suis une maman comblée, 6 mois que je dis « seigneur qu’il est beau » et « ah que je l’aime » au 2 minutes, 6 mois de pur bonheur… et 6 mois que j’allaite! Ça me fait tout drôle d’écrire ça, car souvenez-vous, je vous avais dit que l’allaitement ne m’attirait pas du tout ici. Même qu’au départ, je ne voulais absolument rien savoir de l’allaitement. Finalement, avec notre séjour de 3 mois en Chine, je m’étais fait à l’idée que ce serait beaucoup plus simple comme ça et que j’allais essayer d’allaiter 3 mois, PAS PLUS! Ça en fait 6… Et savez-vous quoi? J’aime ça! Oui oui, vous avez bien lu. Moi, qui levais les yeux au ciel quand quelqu’un me disait « tu vas voir, allaiter c’est c’est la plus belle chose » et qui disais haut et fort que je ne voulais pas me sentir comme une vache à lait, que je le faisais uniquement par nécessité et que c’est sûr que je n’allais pas aimer ça… J’aime allaiter. Qu’est-ce qu’on dit déjà? Ah oui! Ne jamais dire jamais!

Premièrement, c’est vrai que pour le côté pratique, il n’y a rien de mieux! On s’entend que c’est vraiment plus simple allaité. Pas besoin de trainer de biberon, de lait, de préparation, de thermos, de icepack, pas besoin de rien stériliser… Peu importe où-quand-comment, on a qu’à se détacher la brassière et merci-bonsoir c’est réglé. Le lunch est prêt! Et en plus, on a toujours la bonne quantité et c’est à la bonne température! Disons que ça nous donne la liberté de faire pas mal ce qu’on veut et d’aller où on veut avec notre bébé, sans avoir ça à penser et à gérer. Et comme mon chum et moi sommes très go with the flow et qu’on n’est pas les experts en préparation, prévision et au cas où, c’est parfait pour nous! J’avais vraiment sous-estimé cette facette là de l’allaitement et le fait que cette option était la meilleure pour notre quotidien et notre mode de vie. Sans parler du fait que Morgan a hérité de la patience de sa mère, donc on évite beaucoup de crises et de larmes, car on n’a pas besoin de le faire patienter le temps qu’on lui prépare son boire! Il y a aussi le côté monétaire qui n’est pas à négliger. On va se le dire, une canne de préparation, ce n’est pas donnée!

Mais au-delà de tout ça, je pense que ce que j’aime le plus, c’est la relation et la proximité que j’ai avec mon bébé! Je crois aussi que l’allaitement a fait en sorte d’augmenter la confiance que j’ai en moi et a changé de façon positive la vision que j’ai de moi. Je ne sais pas trop comment l’expliquer, mais j’ai si je trouve les bons mots un jour pour décrire ce sentiment, je vous les partagerai avec plaisir! Je suis loin d’être une experte en allaitement… Il faut dire que depuis le début, ça se passe assez bien et que je n’ai pas vraiment eu de difficulté. Je pense que ce qui m’a beaucoup aidé, c’est de sentir la présence et le support de mon chum. Contrairement à ce que je pensais, l’allaitement est loin d’exclure le papa et au contraire, dans notre cas, c’est vraiment un travail d’équipe. Il y a aussi cette petite phrase que je me répète à chaque fois depuis le début…  » Miam miam miam, il est bon ton lait maman! » Ça peut vous sembler stupide, mais ça m’a permis de persévérer quand c’était plus difficile, plus exigeant ou quand je suis fatiguée!

En y pensait, je pense que j’avais des préjugés sur l’allaitement et que je ne voulais rien savoir de ça pour les mauvaises raisons. Alors, à toi qui lis ceci et qui ne veut rien savoir de l’allaitement. Essais-le, d’un coup que tu changes d’idée et que tu te rends compte que finalement, toi aussi tu aimes ça! Et si tu n’aimes pas ça, c’est parfait comme ça! Je ne juge et jugerai jamais quelqu’un qui ne souhaite pas allaiter. C’est vraiment un choix et une décision personnelle et j’étais la première à vouloir mettre un X là-dessus. Un gros « PFFF jamais de la vie » me venait en tête quand quelqu’un me disait que j’allais aimer allaiter. Mais comme on dit, il y a juste les fous qui ne changent pas d’idée!