Montréal-Hong Kong avec un bébé

Oui, c’est possible! Non seulement c’est possible, même que dans notre cas, ça c’est suuuuper bien passé! Il faut dire que malgré ses 4 mois, ce n’était pas la première fois que Morgan voyageait (je vous parle ici de son premier voyage). Même si sa première expérience en avion s’était passée sans problème, j’étais un peu stressée à l’idée de faire un vol de 15h, pour un total de près de 24h de voyagement. Notre vol Montréal-Toronto était prévu à 7h le lundi matin. Heureusement que nous avons dormi à l’hôtel la veille et que nous étions à l’avance le matin de notre départ, car notre premier vol a été annulé et nous avons été placés dans l’avion qui décollait à 6h30! Notre 2e vol (Toronto- Montréal) partait quand à lui à 10h AM.

Lorsque nous avons réservé nos billets d’avion, nous avons payé pour la sélection de sièges afin de mettre toutes les chances de notre coté pour avoir le lit de bébé dans l’avion. Je ne sais pas pour les autres compagnies, mais avec Air Canada, on ne peut pas le réserver à l’avance et être sur à 100% de l’avoir. C’est premier arrivé, premier servi! Alors, comme les lits de bébé sont installés uniquement sur les cloisons, nous avons sélectionné des sièges derrières les cloisons. C’est gratuit pour le parent qui a l’enfant sur son billet et 138$ (par vol) pour l’autre parent. Si le vol s’est super bien passé avec Morgan qui a dormi au moins la moitié du temps, je ne peux en dire autant sur notre expérience global…

Tout d’abord, les sièges pour lesquels nous avions payé ont été attribués à d’autres personnes (on ne sait toujours pas pourquoi…), donc nous avons dû attendre un gros 10 minutes debout dans l’allée, avec notre bébé dans les bras, nos carry-on et le sac à couche dans l’espoir qu’il reste des sièges cloisons de libre pour qu’on ait le lit de bébé. Pas besoin de vous dire que mon niveau de stress était assez élevé et que je n’étais pas de bonne humeur. Un vol de 15h, c’est long. Imaginez avec un bébé sur les genoux…. Heureusement que le vol n’était pas complet, car nous avons pu avoir des sièges cloisons (avec un banc de libre à côté de nous en prime, donc 3 bancs pour nous) et le lit de bébé! Sérieusement, si vous avez un long vol à faire et qu’il y a un lit de bébé dans l’avion, ça vaut vraiment la peine de payer pour sélectionner les sièges pour augmenter ses chances de l’avoir! Je n’ai absolument rien à dire de négatif sur notre vol avec Morgan. Il a super bien fait ça! Même que je vous dirais que le temps a passé plus rapidement, car quand il ne dormait pas, on jouait avec lui (j’avais apporté 2 de ses jouets préférés), on le promenait dans les allées, je l’allaitais (plus qu’à l’habitude je dois vous avouer), etc. Même que mon chum et moi avons réussi à dormir un peu! Chose à savoir, on doit prendre notre enfant lorsqu’il le signale de ceintures est allumé… Un peu poche quand on vient tout juste de l’endormir, mais bon…

Pour le reste, disons que ça aurait pu être mieux… 2 valises sur 3 (la mienne et celle de Morgan) sont restées à Toronto et nous les avons eu 3 jours après être arrivé à destination et comme si ce n’était pas assez, ma valise a été endommagée (une roue a été arraché)… Alors, au moment où j’écris ces lignes, je suis dans les réclamations et je connais par coeur le numéro du service à la clientèle d’Air Canada. À suivre…

Voici quelques conseils pour un long vol avec un bébé:

  • Etre reposé.
  • Etre préparé. (couches, lingettes, jouets, médicaments, vêtements de rechange, doudou, etc.)
  • Lâcher prise.

BONUS:

  • TOUJOURS prendre les assurances bagages.
  • Séparer les vêtements dans les valises, comme ça, si elles sont perdues ou en retard, tout le monde aura au moins quelques vêtements.
  • Si vous payez pour la sélection des sièges, assurez-vous que ce soit les bons qui soient inscrit sur votre billet AVANT d’embarquer dans l’avion…

PSST! Si vous planifiez un voyage avec vos enfants, je vous conseille de jeter un oeil sur le site BB Jetlag ou mieux encore, de vous procurer le livre!